Qu'est-ce que les groupes thématiques

A l’intérieur de la Plateforme CDE Maroc, ses membres se sont organisés en groupes de travail selon leur domaine d’action spécifique.

Dans cette section vous pouvez trouver la division en groupes thématiques. Chaque section comprend les documents sortis du travail des ses parties prenantes.

Les groupes de travail sont les suivants : Liberté et Droits Civils, Violence à l’égard des enfants, Milieu familial et protection de remplacement, Santé et Handicap, Education, loisirs et activités culturelles, Mesures spéciales de protection.

Liberté et Droits Civils

La Convention ONU relative aux droits de l’Enfant reconnait aussi les mineurs de 18 ans comme titulaires des droits civils et des libertés fondamentales. Il est donc une  responsabilité collective celle d’assurer la mise en œuvre et la tutelle de ces droits.

Selon les observations finales concernant le troisième et quatrième rapport périodiques du Maroc (Observations CDE) du 2014, les droits appartenant à la catégorie « Liberté et Droits civils », présents dans la Convention, sont les suivants:

– le droit au nom et à la nationalité (art. 7);

– le droit à la protection de son identité (art.8) ;

– le droit à la liberté d’expression (art.13);

– le droit à l’accès à une information appropriée (art. 17).

Les susdits droits énoncés dans la Convention internationale relative aux droits de l’Enfant, sont regroupés dans le document ci-dessous :

Liberté et droits civils art CDE

Il est possible aussi visualiser les recommandations reçues par le Maroc lors du dernier Examen Périodique Universel (EPU)  et la partie du Rapport présenté lors de l’EPU, relativement à la thématique « Liberté et droits civils ».

Liberté et Droits civils Reccomandations

Liberté et droits civils Rapport EPU

Milieu familial et protection de remplacement

La Convention ONU relative aux droits de l’Enfant reconnait au mineurs de 18 ans le droit à être élevé par ses parents, ou, en cas de non possibilité, de lui voir assuré une protection et une aide spéciale.

Pourtant il constitue une  responsabilité collective d’assurer la mise en œuvre et la tutelle de ces droits.

Selon les observations finales concernant le troisième et quatrième rapport périodiques du Maroc (Observations CDE) du 2014, les droits appartenant à la catégorie « Milieu familial et protection de remplacement », présents dans la Convention, sont les suivants:

– le droit à l’Orientation de l’enfant et évolution de ses capacités (art.5) ;

– le droit de l’enfant à vivre avec ses parents  (art.9) ;

– le droit à la protection de l’enfant de rapts et de non retours illicites (art.11);

– la responsabilité primaire des parents d’élever l’enfant (art. 18) ;

– le droit à la protection de l’enfant privé de son milieu familial (art.20) ;

– l’adoption (art.21) ;

– le droit de l’enfant placé à une révision périodique du placement ;

– le droit à un bon niveau de vie (art. 27).

Dans le document ci-dessous, ils sont regroupés les susdits droits énoncés dans la Convention des droits de l’enfant.

Milieu familial et protection de remplacement art CDE

Il est possible aussi visualiser les recommandations reçues par le Maroc lors du dernier Examen Périodique Universel (EPU)  et la partie du Rapport présenté par un réseau d’ONG lors de l’EPU, relativement à la thématique « Milieu familial et protection de remplacement ».

Milieu familial et protection de remplacement reccomandations

Milieu Familial et protection de Remplacement rapport EPU

Mesures spéciales de protection

La Convention ONU relative aux droits de l’Enfant dédie une série d’articles à des catégories particulières d’enfants, qui nécessitent une protection majoritaire vu leur élevée vulnérabilité. Il s’agit de mineurs refugiés, impliqués dans les confits armés, dans une situation d’exploitation, entre autres.

Il est une responsabilité collective d’assurer la mise en œuvre et la tutelle de ces droits.

Selon les observations finales concernant le troisième et quatrième rapport périodiques du Maroc (Observations CDE) du 2014, les droits appartenant à la catégorie « Mesures spéciales de protection», présents dans la Convention, sont les suivants:

– les droits relatifs aux enfants refugiés  (art. 22);

– le droit relatif aux enfants de minorités ou de populations autochtones (art.30)

– le droit à être protégé contre tout travail  (art.32) ;

– le droit à être protégé contre la consommation et le trafic des drogues (arti. 33) ;

– le droit à être protégé par la vente, la traite et l’enlèvement (art. 35) ;

– le droit à la protection de toute autre forme d’exploitation (art.36) ;

– le droit à la protection de la torture et de la privation de la liberté (art.37) ;

– le droit de l’enfant à être protégé de leur implication dans les conflits armés (art.38) ;

–  le droit à la réadaptation et à la réinsertion (art. 39) ;

– les droits relatifs à l’administration de la justice des mineurs (art.40).

Les susdits droits énoncés dans la Convention internationale relative aux droits de l’Enfant, sont regroupés dans le document ci-dessous :

Mesures spéciales de protection art CDE

Il est possible aussi visualiser les recommandations reçues par le Maroc lors du dernier Examen Périodique Universel (EPU)  et la partie du Rapport présenté lors de l’EPU, relativement à la thématique « Mesures spéciales de protection».

Mesures spéciales de protection Reccomandations

Mesures spéciales de protection Rapport EPU

Education, loisirs et activités culturelles

La Convention ONU relative aux droits de l’Enfant reconnait à tout enfant le droit à l’éducation et, par conséquence, il en résulte la responsabilité collective dans la mise en œuvre et la tutelle de ces droits.

Selon les observations finales concernant le troisième et quatrième rapport périodiques du Maroc (Observations CDE) du 2014, les droits appartenant à la catégorie « Éducation, loisirs et activités culturelles», présents dans la Convention, sont les suivants:

– le droit à une éducation (art. 28);

– l’épanouissement de la personnalité de l’enfant, le développement de ses dons et de ses aptitudes mentales et physiques à travers l’éducation (art.29) ;

– le droit relatif aux enfants de minorités ou de populations autochtones (art.30)

– le droit aux loisirs, activités créatives et culturelles (art.31).

Les susdits droits énoncés dans la Convention internationale relative aux droits de l’Enfant, sont regroupés dans le document ci-dessous :

Education loisirs et activités culturelles art CDE

Il est possible aussi visualiser les recommandations reçues par le Maroc lors du dernier Examen Périodique Universel (EPU) .

Education loisirs et activités culturelles reccomandations

Violence à l’égard des enfants

La Convention ONU relative aux droits de l’Enfant énonce, à l’art. 19 « Les États parties prennent toutes les mesures législatives, administratives, sociales et éducatives appropriées pour protéger l’enfant contre toute forme de violence, d’atteinte ou de brutalités physiques ou mentales, d’abandon ou de négligence, de mauvais traitements ou d’exploitation, y compris la violence sexuelle, pendant qu’il est sous la garde de ses parents ou de l’un d’eux, de son ou ses représentants légaux ou de toute autre personne à qui il est confié. »

Pourtant il constitue une  responsabilité collective d’assurer la mise en œuvre et la tutelle de ces droits.

Selon les observations finales concernant le troisième et quatrième rapport périodiques du Maroc (Observations CDE) du 2014, les droits appartenant à la catégorie « Violence à l’égard des enfants », présents dans la Convention, sont les suivants:

– le droit à la protection contre les mauvais traitements (art.19) ;

– le droit à la santé et aux services médicaux (art.24) ;

– le droit à l’éducation (art.28);

– le droit à la protection de l’enfant contre la violence et l’exploitation sexuelle (art. 34) ;

– le droit à la protection de l’enfant contre la torture et la privation de sa liberté (art.37) ;

– le droit à la réadaptation et à la réinsertion (art.39).

Les susdits droits énoncés dans la Convention internationale relative aux droits de l’Enfant, sont regroupés dans le document ci-dessous :

Violence à l’égard des enfants art CDE

Il est possible aussi visualiser les recommandations reçues par le Maroc lors du dernier Examen Périodique Universel (EPU)  et la partie du Rapport présenté par un réseau d’ONG lors de l’EPU, relativement à la thématique « Violence à l’égard des enfants ».

Violence à l’égard de l’enfant Reccomandations

Violence à l’égard des enfants rapport EPU

Santé et Handicap

La Convention ONU relative aux droits de l’Enfant énonce à l’art. 24 « Les États parties reconnaissent le droit de l’enfant de jouir du meilleur état de santé possible et de bénéficier de services médicaux et de rééducation. Ils s’efforcent de garantir qu’aucun enfant ne soit privé du droit d’avoir accès à ces services. »  Il est donc une  responsabilité collective celle d’assurer la mise en œuvre et la tutelle de ces droits.

Selon les observations finales concernant le troisième et quatrième rapport périodiques du Maroc (Observations CDE) du 2014, les droits appartenant à la catégorie « Santé et Handicap », présents dans la Convention, sont les suivants:

– le droit à la survie et au développement (art. 6);

– le droit de l’enfant à être élevé par les parents (art.18) ;

– le droit relatifs aux enfants handicapés (art.23);

– le droit à la santé et à l’accès aux services médicaux (art. 24) ;

– le droit à la sécurité sociale (art.26) ;

– le droit à un adéquat niveau de vie (art. 27) ;

– le droit à la protection de l’enfant contre la consommation et trafic de drogues (art. 33).

Les susdits droits énoncés dans la Convention internationale relative aux droits de l’Enfant, sont regroupés dans le document ci-dessous :

Santé et Handicap art CDE

Il est possible aussi visualiser les recommandations reçues par le Maroc lors du dernier Examen Périodique Universel (EPU)  et la partie du Rapport présenté lors de l’EPU, relativement à la thématique « Santé et Handicap ».

Santé et handicap reccomandations

Santé et handicap rapport EPU